Strobi, le bistrot des Batignolles

Nous avons sauté le pas. Ça y est. Passants devant pratiquement tous les soirs, nous nous devions de rentrer dans ce bistrot moderne pour y faire notre prochain article.

Le décor est soigné, contemporain et épuré. Difficile de se dire qu’il s’agissait avant d’un cinéma pornographique ! La salle est grande et agréable. De belles baies vitrées donnent directement sur la rue et apportent beaucoup de luminosité au lieu.  L’accueil fut chaleureux mais l’attente fut quant à elle très longue pour que nous ayons la carte et puissions commander alors qu'il s'agissait du premier service de la soirée.

La carte se compose de différents plats en version soit gourmets (petite faim ou entrée) soit gourmands (plat principal).

image

Nous avons commencé notre dégustation avec le gaspacho tomate, concombre et mousse de chèvre. Une jolie découverte, en finesse, goûteuse et très originale. +1 pour l'ajout des pop-corn au lard qui rehausse le goût et apporte une touche ludique au plat.

image

Gaspacho tomate et concombre, mousse de chèvre, pop-corn au lard et pesto. 

Nous avons ensuite partagé deux plats en version gourmets. Le tataki de thon au pavot bleu sauce vierge ainsi que le saumon gravelas et œuf mollet citron.

Ces deux plats ont manqué de personnalité et d'originalité. Le choix des produits était judicieux mais la simplicité des assiettes nous ont déçu et nous ont donné la sensation d'une recette que l'on aurait pu faire chez nous (notamment pour le saumon).

image

Tataki de thon au pavot bleu, sauce vierge, légumes croquants de saison et sauce soja

image

Saumon gravelas, œuf mollet citron, tomates cerises, avocat et tuile parmesan

Nous avons ensuite choisi le filet de cabillaud et son émulsion de chorizo en version gourmand. À l'arrivée de l’assiette, visuellement, aucune trace du chorizo. Gustativement non plus… La fondue endive et fenouil avait un goût amer prononcé qui étouffait quelque peu le cabillaud, le rendant fade. C'est au bout de quelques bouchées que nous avons demandé où se trouvait le chorizo : petit oubli de la part du cuisinier. Ce dernier nous a apporté l'émulsion qui donnait plus de peps et adoucissait la fondue.

Nous sommes désolés mais nous n’avons plus la photo (pas très pro on sait), il va falloir avoir un peu d’imagination !

 

Filet de cabillaud, émulsion de chorizo, fondue endive et fenouil, zeste de citron vert.

Pour la suite, nous avons voulu tester en gourmands que nous sommes les boulettes de bœufs caramélisés aux épices et leurs risotto Portobello. Malheureusement pour nous, à 21h, il n'y en avait plus. Oui à 21h, au premier service !! Outre le fait que le plat ait été “victime de son succès”, nous sommes à nouveau déçu de ne pouvoir y goûter sachant que nous avons attendu plus d'une heure avant d'être servi. Plutôt frustrant

Nous avons fini sur une touche sucrée avec le dessert signature de Thomas et de François, le Stroblerone. Gourmand, frais et original, nous vous le recommandons ! 

image

Stroblerone composé d'une glace vanille, d'un biscuit au café et d'un glaçage au chocolat. 

 

  • Strobi
    • Adresse : 12 Rue Biot, 75017 Paris
    • Téléphone : 0172385986
Accueil / Service5
Repas4
Rapport qualité prix4
Lieu8
Ambiance7
Comme vous avez dû le comprendre, l'expérience Strobi n'a pas été à la hauteur de nos attentes et des critiques lues. Mauvais jour, grosse influence ou nouvelle équipe en cuisine arrivée une semaine avant notre dîner, sont peut être les causes de ce résultat très mitigé.   Stromieux-faire … 
5.6